Tri du grenier – opération souvenirs !

memory box

Je dois vous avouer : comme tout le monde je procrastine. L’année dernière j’avais entamé un grand rangement du grenier. Fait au trois quart, et puis j’ai bloqué sur mon étagère à souvenirs (oui oui, pas « boîte », « étagère »). J’étais paralysée à l’idée de devoir tout ouvrir et tout trier. Il y avait trop de choses sur lesquelles je bloquais encore. Et puis toutes les affaires de bébé de mes enfants sont montées au grenier, en attendant des petits-enfants (mon beau-fils a 25 ans, donc c’est possible dans une échéance pas trop lointaine).

Projet en stand-bye donc.

Et à chaque fois que je pense au bazar dans mon grenier, je me sens mal à l’aise. Entre ce qu’on stocke « au cas où les enfants en auraient besoin lorsqu’ils emménageront enfin chez eux », mes souvenirs, les trucs qui attendent une brocante/d’être vendus, les affaires de petits, les affaires de Noël, les décos et les costume d’Halloween, les trucs de chantiers, les vieux meubles, c’est l’angoisse. J’étouffe en pensant à cet espace encombré, désorganisé et surchargé et cela me pèse de plus en plus.

J’ai donc pris mon courage à deux mains hier et je m’y suis remise – en commençant justement par cette fameuse étagère !

Le plan d’attaque est toujours le même : absolument tout sortir, tout trier, faire différentes piles, ranger ce qui a survécu et gérer le restant. C’est la base d’un tri minimaliste réussi ^-^

Qu’est-ce qui m’a aidé pour faire ce tri riche en émotions de ces objets sentiments ?

* me dire et me redire que j’aspire à plus de minimalisme, me rappeler que quand tout est trié et rangé je me sens tellement mieux et j’ai l’esprit tellement plus tranquille !

* ne garder que ce que je ne pourrais jamais racheter. Les dessins, les écrits personnels, la correspondance, si je les perds impossible de les retrouver au supermarché….

* se rappeler que minimaliser ne se fait pas forcément en une fois, et qu’avec l’habitude on se détache des choses et on cerne mieux ce qui est essentiel. Des objets qui ont déjà survécu à des tris, qui auraient survécu au tri de l’an passé, cette année je peux enfin m’en délester et reconnaître que ça ne me manquera jamais (95% de mes vieux cours par exemple ^^).

* prendre en photo. Je pense à une certaine collection de cochons de mon adolescence (moui, pas de commentaire s’il-vous plaît ^^). J’ai fait un tri l’année dernière, mais j’en avais gardé une bonne moitié (et d’ailleurs la moitié triée doit toujours se trouver dans un carton de l’autre côté du grenier:P). Cette année c’est décidé : je prends en photo ceux qui ont eu un jour une importance particulière, je garde ma petite peluche fétiche qui est à l’origine de ce déferlement de cochon (et peut-être un ou deux autres), et le reste s’en va. Je vais mettre une annonce pour les donner, sinon ça partira à une donnerie.

Ils sont pas beaux mes cochons hein ?! ^^

Ils sont pas beaux mes cochons hein ?! ^^

* se la jouer Marie Kondo et garder tout ce qui me rend heureuse. Même si ce n’est pas minimaliste. Même si ça paraît ridicule. Si je le retrouve et que ça me fait sourire, c’est définitivement à garder. Les cartes tout juste signées pour les anniv/Noël/Nouvel An/de vacances ? Elles ont remplis leurs fonctions : faire plaisir à celui qui les a envoyé (ou lui ont donné le sentiment du devoir accompli), et me faire plaisir quand je les ai reçues. C’est fini maintenant, pas la peine de les conserver ad vitam. Par contre les vraies lettres – vous vous souvenez quand on s’écrivait encore ? – celles de ma meilleure amie, celles dans lesquelles on se confie ? Celles-là je garde ! Ma correspondance débile avec ma meilleure amie du collège, ses dessins,ses romans ? Je me marre à chaque fois que je les relie comme une bossue ! Mes agendas du lycée, remplis dessins de mes potes, de petits mots, de mes collages sur Take That et Leonardo DiCaprio, qui me servaient de journal intime ? Les parcourir me fait sourire et me rend heureuse, ni triste ni nostalgique, heureuse. Heureuse d’avoir eu cette adolescence, heureuse d’en retrouver des traces, heureuse de tout l’amour et l’amitié qui se dégagent de ces souvenirs.
Et bizarrement, ce que j’ai envie de garder c’était bien souvent ce que je me souvenais avoir mis dans mes cartons, ce qui avait déjà assez d’importance pour que mon cerveau retiennent où ça se trouve. Ça rappelle des lectures qui disaient en gros : regardez un tiroir/placard/carton et dites de mémoire ce qui se trouve dedans. Ce qui ne compte pas vraiment, votre mémoire l’aura effacé. C’est incroyable !

* Etre réaliste et bienveillante avec moi-même. Je suis une conservatrice dans l’âme. Je suis une collectionneuse-en-repentir mais une collectionneuse tout de même. Et ma mère ressort des tonnes de jouets de notre enfance à ma sœur et moi pour que mes enfants jouent avec, donc je suis une conservatrice par l’exemple. J’apprends petit à petit à défier les «aucazou » (ces dizaines cahiers vierges que je trimballe depuis la dernière année de lycée ? N’en garder que deux devrait largement me suffire pour tout le reste de ma vie, sinon ça me pèse plus de les garder que d’hypothétiquement en racheter un dans dix ans). Apprendre quels souvenirs comptent vraiment pour moi, ceux dont la perte me rendrait inconsolable. Je pense qu’une seule boîte/panier à souvenir (en référence à une vidéo de Béa Jonhson sur laquelle je n’arrive à remettre la main), ce n’est pas pour moi. Et si je dois virer des choses et en être malheureuse, uniquement pour être « assez minimaliste » (par rapport à qui ? à quels standards?) ou pour atteindre un objectif « chiffré » (si si, un seul, c’est la limite absolue sinon tu vas rôtir en enfer), c’est aller à l’encontre du sens que je donne à cette démarche.

En conclusion, il me reste encore pas mal de trucs – que j’aime ! Et j’en ai viré au jugé les 2/3 sans regrets. Il n’y a plus que deux boîtes, un carton et des albums photos. Je sais exactement ce que j’ai et où chercher si je veux y jeter un œil.
Et quand je regarde cette étagère, je ne vois qu’une aura de bonheur qui se dégage ^___^

Et vous, comment gérez-vous les objets sentimentaux et les souvenirs ? Avez-vous déjà appliqué certaines des astuces que j’évoque ici ?
Pour ma part, allez courage, il ne me reste que……. tout le reste du grenier à faire !

Publicités

5 réflexions sur “Tri du grenier – opération souvenirs !

  1. Ah les souvenirs, difficile de s’y mettre ! Chaque année quand je vais chez ma mere en vacances je sors toutes mes affaires et je tri ! Et chaque année, ce que je voulais garder l’an passée fini a la case « a donner ou jeter ». J’apprend a me detacher… Et cette année de 3 gros cartons je n’ai gardé qu’une enveloppe que j’ai pu mettre dans ma valise. J’ai reussi a me liberer de tout ça ! Vivant a l’etranger depuis 5 ans et dans le doute d’y rester plus longtemps je ne voulais plus rien de materiel qui m’attache a la France. Par contre je n’ai toujours pas mis la main sur ma poupee d’enfance et ma correspondance avec mes amies, va falloir que j’enquete pour retrouver ça !
    Bon courage pour ton grenier !! Une fois finie tu sera hyper fiere !!

    J'aime

  2. C’est sûr que quand on habite à l’étranger, surtout de l’autre côté d’un océan si j’ai bien compris, le tri doit être drastique ! Tu as laissé beaucoup de choses en France ?
    Et merci pour ton gentil commentaire,je me sens encore plus motivée après tes encouragements 😀

    J'aime

  3. Je te dis bravo car les souvenirs et les objets affectifs c’est tout un travail sur soi et ce n’est pas évident de s’y atteler !
    Pour les souvenirs de mes enfants (grands ados et presque jeune adulte) j’ai résolu le problème en ne gardant qu’une valise (chinée pour l’occasion !) et tous les souvenirs doivent y rentrer ! 1ers cahiers d’école, 1eres chaussures, seulement 1 à 2 vêtements, 1eres dents, peluche doudous…et j’ai réussi !
    Quand aux jouets et autres habits j’ai tout donné en me disant que le jour où je serai grand-mère et bien ce sera un trop grand plaisir de tout aller de nouveau chiner !
    Les albums photos je les garde car de plus on les regarde beaucoup… pour les lettres d’enfance tout rentre dans une seule enveloppe. En fait je choisis le contenant (valise, enveloppe..;) et tout ce qui n’y rentre pas… je vire ! Et sans aucun regret depuis !
    Bonne continuation dans le tri !

    Samantha

    J'aime

  4. Bonjour! Bravo pour ce tri, les souvenirs c’est ce qu’il y a de plus dur!
    Mais si je peux te donner un conseil , scanne les dessins et lettre qui te tiennent à coeur. Et stocke les sur un cloud. Car on n’est pas à l’abri d’un accident et tu pourrais perdre ces derniers (un incendie par exemple même si je ne te le souhaite pas) en tout cas tu auras toujours une trace de ces souvenirs et ça pèsera moins lourd .
    Sinon j’adore le cochon noir, c’est dans un dessin il me semble. Moi c’est ma collection de chat. Mais je vais garder que ceux que je trouve beau et qui me font sourire. Même en voulant être minimaliste, je pense qu’on a le droit de conserver certaines choses à partir du moment où c’est important pour nous. Il faut savoir faire la part des choses. J’envie cet homme qui n’a que 40 objets et que tout tient dans un sac à dos mais j’en suis incapable

    J'aime

    • Alors le cochon noir c’est P-Chan du manga « Ranma 1/2 ». J’avoue que je n’ai pas réussi à me séparer de celui là, il a tapé dans l’oeil de ma fille et elle l’a kidnappé. C’est là que je me suis rendue compte que les 3/4 des peluches de mes enfants…. ce sont les miennes en fait, oups ^^
      Sinon je suis en train de scanner mes anciennes photos pré-numériques, c’est un travail de longue haleine ! Et comme je n’ai pas confiance DU TOUT dans les Cloud (avoir été mariée à un ingénieur spécialisé dans la sécurité informatique ça rend un peu parano concernant certaines fonctionnalités numériques), je stocke sur 2 disques durs différents, dont un est dans un autre logement à plusieurs centaines de kilomètres. 2 fois par an j’échange, pour qu’ils soient presque toujours à jour tous les deux.
      Et je suis bien d’accord avec toi, faire tenir toute ma vie dans un sac à dos j’en serai bien incapable !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s